Eglise de Cerisiers: Saint Jean Baptiste

Cerisiers : Eglise Saint-Jean Baptiste

eglise de cerisers yonneChapelle romane à deux nefs de la commanderie des Hospitaliers-de-St-Jean-de Jérusalem, commencée au XIIè s. par le bas-côté sud (petite nef) et terminée 1 siècle plus tard par la grande nef En témoigne, l’asymétrie de la voûte de l’a petite nef et le fond en abside.

  • Tombeau du XIIè siècle, y gisait le commandeur Guy de Boissarz mort en 1226 (… le corps n’y est plus).
  • 6 Cloches en bronze (…le clocher ne se visite pas) . 2 cloches d’horloge de 1536 avec leur mécanisme d’horloge Jéhanne de 1543. (Diam. 96 cm) Renée-Marie 1994 Jeanne-Elisabeth de 1707 (Diam. 120 cm) Suzanne 1994

Inscription latine figurant sur la dalle taillée : « L’an de l’incarnation du Seigneur 1226, Gui Broissanz quitta la course de la présente vie. Gui, homme du Christ, est placé sous cette pierre. Combien (?) de pauvres mêlés aux veufs pour ces tristes funérailles, après … dise pour me voir à ma place dans les cieux. Si tu recherches ce que je serai (?),je suis ce que tu seras ».

Les Hospitaliers de St-Jean-de-Jérusalem, établissent leur commanderie à Cerisiers au Xllè s, une des plus anciennes de l’Ordre dans le Grand Prieuré de France. La plus grande partie des biens qui la composaient provenait de la libéralité. des rois au XIIè s. Les Hospitaliers rajoutèrent une deuxième nef à la chapelle pour leur propre usage.

En 1469, la commanderie de Cerisiers fut réunie à celle de Launay (St¬Martin-sur-Oreuse) « à cause de la modicité de son revenu arrivée à l’occasion des guerres ».
L’ordre des hospitaliers de St-Jean-de Jérusalem —qui s’appellera plus tard Ordre de Malte- comprend trois catégories les chevaliers, les prêtres et les hospitaliers. Leur premier hôpital, St-Jean-Baptiste, est fondé à Jérusalem en 1048, l’église de Cerisiers lui est également dédiée.

St-Jean-Baptiste, qui vécut au 1er siècle, fut le précurseur du Messie ; il prêcha la pénitence et fut décapité sur ordre de Hérode Antipas, celui devant lequel Jésus comparut lors de son procès (Hérode Antipas renvoya Jésus devant Ponce Pilate sans l’avoir jugé).
‘La fête de St-Jean-Baptiste, celui qui annonce « il faut qu ‘Il grandisse et je diminue » a lieu le 24 juin, 3 jours après le solstice d’été quand le soleil entame son déclin.

Ce contenu a été publié dans Patrimoine Yonne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *